Now Reading
Comment survivre en coloc

Comment survivre en coloc

mm
Comment survivre en coloc

Bon plan pour les petits budgets, la colocation permet de pouvoir partager un logement à plusieurs. Que ce soit avec des amis ou des inconnus, cela reste toujours une expérience qu’il faut avoir fait selon moi. Pendant près d’un an, j’ai vécu moi-même en colocation avec une amie et des personnes que nous ne connaissions pas. Les 12 conseils pour survivre en coloc qui suivent font partie des leçons que j’ai pu tirer de cet épisode de mon existence.

1. Apprendre à se connaître

Pour curvivre en coloc, est important de prendre le temps de discuter les uns avec les autres et de savoir plus ou moins avec qui on va cohabiter. Même lorsque ces personnes sont des proches à vous, vivre avec elles au quotidien est différent. Ça pourrait permettre d’éviter quelques surprises. Il faudra faire preuve de patience avec certaines personnes mais cette étape est importante.

Comment bien vivre en colocation - se connaître

2. Savoir s’adapter

Dans tous les cas, que ce soit avec des amis ou avec des étrangers, il faudra une adaptation. Ce n’est pas évident tous les jours, mais des concessions sont souvent à faire. Certaines personnes vont avoir un animal de compagnie et d’autres au contraire y seront allergiques. Il faut trouver un terrain d’entente et connaitre les conditions de chacun dès le début afin que tout se déroule pour le mieux.

Comment bien vivre en colocation - s'adapter

3. Connaitre les passions et les habitudes des autres

Et oui, dans la même idée, il faut bien se mettre en tête que l’on va vivre avec des gens pendant un certain temps. Et qui dit vivre avec eux, veut dire vivre avec leurs passions et leurs habitudes. En général, si vous avez déjà suivi les deux conseils précédents, vous savez déjà à quoi vous attendre. Mais il n’est jamais plaisant d’être surpris lorsqu’un de vos coloc’ à la sale habitude de ne pas tirer la chasse d’eau ou de rentrer bourré comme un coing. Bon je vous l’accorde, quelqu’un qui ne tire pas la chasse ne va pas vous le dire au premier abord. C’est plutôt quelque chose que l’on découvre au fil du temps.

Comment bien vivre en colocation - les passions et les habitudes des autres

4. Ne pas hésiter à s’exprimer

Conseil très important ! Pour survivre en coloc, il ne faut jamais se retenir de faire une réflexion quand elle est nécessaire. Bon, il n’est pas non plus utile de râler tous les matins pour un oui ou pour un non. Seulement, il arrive un moment où l’on ne peut pas se permettre de se taire. Pour soi comme pour les autres, ne rien dire ne ferait qu’augmenter des tensions inutiles. La communication est la clé d’une colocation réussie. Si besoin, garder en tête que le ou la propriétaire doit être joignable sous peu pour intervenir en cas de différents que l’on ne saurait résoudre.

5. Faire un planning pour le ménage

Le sujet qui fâche. Qui nettoie quoi et quand ? Ça peut sembler logique mais tout le monde ne le fait pas. Un planning est une très bonne idée pour faire le ménage à tour de rôle équitablement. Après, le choix de l’organisation est à vous. Soit vous faites un planning avec les différentes pièces communes et chaque semaine votre pièce change. Ou bien vous êtes courageux ou le logement est petit et chaque semaine la personne qui nettoie change.

Comment bien vivre en colocation - un planning pour le ménage

6. Vérifier avant de recevoir quelqu’un

Ce n’est pas parce que le ménage a été fait qu’il faut négliger cette inspection avant de recevoir quelqu’un. Beaucoup de choses peuvent se passer entre l’instant où le ménage a été fait et le moment où vous recevez quelqu’un. Que ce soit des amis, un membre de la famille ou (pire !) quelqu’un que l’on espère « pécho », une vérification s’impose.

Comment bien vivre en colocation - vérifier avant de recevoir quelqu’un

7. Réceptionner le courrier en premier

Eh oui ! La personne qui récupère le courrier en premier a parfois la fâcheuse tendance à le laisser quelque part sans prévenir. L’idéal serait que dès le début vous vous mettiez d’accord sur où déposer le courrier (table de la cuisine, petite boite trouvée dans un magasin de déco…). Mais malgré ça parfois certains oublient, vont lire le courrier dans un coin de la maison, le déposent et ne préviennent personne. Quand on attend une lettre importante, cela peut devenir très vite problématique.

8. Être vif pour la douche

Dans cet esprit de vivacité, la douche est le summum. Je ne sais pas pour vous mais moi, après une journée éprouvante, être sous la douche est le moment que j’attends le plus. Mais quand je rentre après les cours suivi d’un passage dans les transports parisiens= (ce n’est pas la joie) et que je découvre qu’il n’y a plus d’eau chaude, j’ai envie de tuer tout le monde. Attention : cette envie est amplifiée par dix pendant l’hiver. Alors mieux vaut repérer le moment où personne n’est dans la salle de bain pour profiter et s’y glisser !

Comment bien vivre en colocation - la douche

9. Avoir des boules Quies

Autre chose qui peut rendre fou : être empêché de dormir. Même si votre ou vos colocataires vous ont déjà prévenu(e) et que vous avez déjà dit oui, des fois tout ne se passe pas dans le calme. Que ce soit une soirée improvisée ou juste un colocataire qui croit que 3 heures du matin est un bon moment pour faire de la guitare, c’est très agaçant. Et cela peut devenir très « malaisant » quand deux personnes copulent bruyamment. Imaginez seulement le petit déjeuner le lendemain matin. Les boules Quies (ou toutes autres marques) deviennent alors vos meilleures amies.

10. S’accorder sur le programme télé

Devant la télé, contrairement au ménage, tout le monde est présent. Mais comment ça se passe quand il y un match PSG/OM sur la une mais un épisode inédit de la série du moment sur la sixième chaine ? Pile ou face, pierre-feuille-ciseaux, je ne sais pas mais mettez-vous en accord vite.

11. Organiser des sorties et des activités ensemble

C’est à ça aussi que ça sert la colocation. Avoir des compagnons de bars, de concerts, d’expositions, de randonnées… Cela permet de connaître encore plus les gouts, les hobbies des autres. Vous pouvez conclure d’un jour dans la semaine où vous vous retrouvez tous autour d’un verre, d’un jeu de société ou d’un bowling. A vous de décider ce que vous aimez faire. Si vous êtes passionné de théâtre proposez une pièce sympa à aller voir qui serait susceptible de plaire à tous. Pour les passionnés d’art, pourquoi ne pas aller voir une expo ? Vous avez l’embarras du choix.

Comment bien vivre en colocation - organiser des sorties et des activités ensemble

12. Profiter

La colocation n’est pas supposée être une corvée ou un moment très mauvais à passer. Au contraire ça doit rester une expérience sans précédent qui laisse des bons souvenirs. Les galères laissent au fil du temps des bons souvenirs. Les rencontres avec de nouvelles personnes quand la cohabitation se fait avec des étrangers sont toujours utile. Ces personnes vous ont souvent raconté une chose qui leur était arrivée ou tout simplement donné un conseil sur comment cuisiner tel plat. On en ressort grandi, changé avec de nouvelles choses à dire et à voir.

Scroll To Top